ENGAGEZ VOUS GRÂCE A DES MISSIONS ACCESSIBLES A TOUS

SUIVANT VOS ENVIES, VOTRE FORMATION OU ENCORE VOS CENTRES D’INTÉRÊTS


  • POUR QUOI ? Nous exhumons collectivement beaucoup d’histoires et d’inventions passionnantes, nous avons besoin d’approfondir certaines de nos découvertes pour mieux les comprendre et pouvoir leur donner une résonance plus contemporaine dans la transition énergétique.

  • POUR QUI ? Vous êtes étudiant, chercheur, enseignant, dans le milieu universitaire ou pas, retraité ou simplement passionné par les inventions, les questions et les enjeux énergétiques ?


-> rejoignez notre équipe collaborative de recherche pour faire avancer la transition énergétique

-> interessé-e ? envoyez-nous un email avec vos questions et la mission qui vous intéresse hello@paleo-energetique.org


MISSION 0 : intelligence collective : partagez le projet

->invitez vos ami-e-s sur les réseaux sociaux, partager nos pages et nos posts

->imprimez et affichez le poster “appel à participation” dans votre quartier, votre lieu de travail, votre école, vos bureaux.

MISSION 1 : recherche : iconographie

->recherche d’images :  dans le cadre d’un projet d’édition sur le projet Paléo-énergétique, nous avons besoin d’une recherche sur nos images utilisées. Nous recherchons des images en meilleures définitions et différentes pour compléter nos premières recherches et pouvoir mieux illustrer et comprendre les inventions exhumées.

Pour qui ? : Etudiant des beaux arts, en design,

Connaissances requises : aucune / recherches sur internet / histoire de l’art / recherches d’archives

MISSION 2 : recherche : hydrogène

->contacter ou recherchez directement aux archives d’Angers des informations et images sur M. Louis Hubault et M.G.Dubled qui ont mis au point un camion Saurer roulant à l’hydrogène ( en 1945 sur la frise paléo ).

Pour qui ? : Etudiants en histoire, histoire des techniques, chercheurs amateurs, ingénieurs, retraités…

Connaissances requises : aucune


MISSION 3 : recherche : hydrogène

->expertise énergétique :  dans la région angevine, M. Louis Hubault et M.G.Dubled ont mis au point un camion Saurer roulant à l’hydrogène ( en 1945 sur la frise paléo ). L’hydrogène était fabriquée grâce à une dynamo installée dans leur moulin à eau. Quelques années plus tard, Jean-luc Perrier, professeurs de physique à l’université catholique d’Angers, prototypa un concentrateur solaire de 50 kw pouvait transformer l’énergie solaire en hydrogène par électrolyse de l’eau. Le concentrateur chauffait de l’eau en son foyer central et la vapeur sous pression produite faisait tourner une génératrice électrique nécessaire au processus. Un véhicule modifié selon le principe des équipements G.P.L. pouvait ainsi tourner en ne rejetant que de la vapeur d’eau. L’hydrogène pure en combustion directe dans les véhicules équipés de moteurs thermiques fonctionne donc bien, même si certains réglages ou adaptation de pièces sont nécessaires.

Considéré comme un vecteur énergétique intéressant au regard du nécessaire stockage des énergies renouvelables du à leur intermittance, l’hydrogène redevient une technologie intéressante et en développement.

Dans les véhicules utilisant l’hydrogène, au lieu de systématiquement penser que ce soit les piles à combustible qui assurent la transformation en énergie mécanique, ne peut-on pas utiliser directement l’hydrogène comme combustible ? Pourquoi l’ écosystème industriel des moteurs à combustion/garages/sav ainsi que tous les emplois et les compétences associés ne pourrait pas s’adapter à cette nouvelle donne énergétique et ainsi proposer des innovations de transition ?

Pour qui ? : Etudiants, chercheurs, retraités

Connaissances requises : physique-chimie / énergétique / histoire des techniques en lien avec l’hydrogène

MISSION 4 : recherche : bactérie Jean Laigret

->animez le groupe de travail Jean Laigret, recherchez des archives

Pour qui ? : Etudiants, chercheurs, retraités

Connaissances requises : gestion / biologie / bio-technologie

MISSION 5 : recherche : archive :la correspondance d’Emile Zola

-> Retrouver dans les correspondances d’Emile Zola ses rapports avec des ingénieurs et des inventeurs de l’époque.

Lors de l’écriture du Travail entre 1900 et 1901, Zola à nécessairement du faire appel à de nombreux ingénieurs pour qu’ils lui expliquent le fonctionnement de leur machines en vue de leur description dans le roman. Il doit surement exister des documents remarquables pour comprendre l’état d’esprit de ces inventeurs.

Pour qui ? : Etudiants, historiens, littéraires, retraités

Connaissances requises : accès aux archives ou aux intégrales de la correspondance d’Emile Zola.


MISSION 6 : recherche : archives : retrouver des photos d’exposition universelles.

–> retrouver les photos prises par l’un des écrivains les plus documentés du XIXe siècle. Nous savons de source sure que l’un des principaux photographe des Expositions Universelles de 1900 à Paris est Emile Zola ! La mission consisterait à aller consulter ces photos (elles sont conservées à la BNF…) et notamment à chercher des photos des inventions d’Abel Mouchot, et des autres inventeurs qui travaillaient à l’époque sur l’énergie solaire.

Pour qui ?Etudiants en design, en histoire, passionnés de photos anciennes, retraités…

Mission 7 : recherche : enquète.

–> Alors qu’il était commercialisé, le régénérateur de Karl Kordesch a vu sa production arrêtée. Pourquoi le Régénérateur Renewal a t’il disparu ? Problème de rentabilité? Un des fournisseurs d’un des composants du boitier à t’il fait faillite? Le mystère reste entier…

Pour qui ? Etudiants en histoire, en histoire des techniques, en électronique. Retraités, journalistes…

 

Mission 8 : Recherche: Stockage d’énergie.

–> Dans le cadre d’un focus sur le stockage d’énergie, nous recherchons les innovations et les technologies, objets, methodes, mechanismes sociaux… permettant le stockage et la répartition énergétique.

Pour qui ? ingénieurs, thermiciens, sociologues, étudiants, designers, retraités…

Pour participer : remplissez le formulaire ci-dessous !