ENGAGEZ VOUS GRACE A DES MISSIONS ACCESSIBLES A TOUS

SUIVANT VOS ENVIES, VOTRE FORMATION

OU ENCORE VOS CENTRES D’INTERETS


MISSION 1 : intelligence collective : partagez le projet

->invitez vos ami-e-s sur les réseaux sociaux, partager nos pages et nos posts

->imprimez et affichez le poster « appel à participation » dans votre quartier, votre lieu de travail, votre école, vos bureaux.


MISSION 2 : recherche : bactérie Jean Laigret

->animez le groupe de travail, recherchez des archives

Connaissances requises : biologie, bio-technologie


MISSION 3 : recherche : hydrogène

->contacter ou recherchez directement aux archives d’Angers des informations et images sur M. Louis Hubault et M.G.Dubled qui ont mis au point un camion Saurer roulant à l’hydrogène ( en 1945 sur la frise paléo ).

Connaissances requises : aucune


MISSION 4 : recherche : hydrogène

->expertise énergétique :  dans la région angevine, M. Louis Hubault et M.G.Dubled ont mis au point un camion Saurer roulant à l’hydrogène ( en 1945 sur la frise paléo ). L’hydrogène était fabriquée grâce à une dynamo installée dans leur moulin à eau. Quelques années plus tard, Jean-luc Perrier, professeurs de physique à l’université catholique d’Angers, prototypa un concentrateur solaire de 50 kw pouvait transformer l’énergie solaire en hydrogène par électrolyse de l’eau. Le concentrateur chauffait de l’eau en son foyer central et la vapeur sous pression produite faisait tourner une génératrice électrique nécessaire au processus. Un véhicule modifié selon le principe des équipements G.P.L. pouvait ainsi tourner en ne rejetant que de la vapeur d’eau. L’hydrogene pure en combustion directe dans les vehicules équipés de moteurs thermiques fonctionne donc bien, même si certains réglages ou adaptation de pièces sont nécessaires.

Considéré comme un vecteur énergétique intéressant au regard du nécessaire stockage des énergies renouvelables du à leur intermittance, l’hydrogène redevient une technologie intéressante et en développement.

Dans les véhicules utilisant l’hydrogène, au lieu de systématiquement penser que ce soit les piles à combustible qui assurent la transformation en énergie mécanique, ne peut-on pas utiliser directement l’hydrogène comme combustible ? Pourquoi l’ écosystème industriel des moteurs à combustion/garages/sav ainsi que tous les emplois et les compétences associés ne pourrait pas s’adapter à cette nouvelle donne énergétique et ainsi proposer des innovations de transition ?

Connaissances requises : physique-chimie, énergétique, histoire des techniques en lien avec l’hydrogène

 





Information sur le don

Je voudrais faire un don d’un montant de :

€1,000€500€100€50€20€10€5Other

Informations sur le donateur

Prénom:
Nom:
Courriel:
Ajoutez-moi à votre liste de diffusion